Evaluation d'impact du projet d'établissement des cultures vivrières dans les zones sahéliennes et soudano-sahéliennes du Mali - Groupe de Coordination des Zones Arides

Evaluation d'impact du projet d'établissement des cultures vivrières dans les zones sahéliennes et soudano-sahéliennes du Mali


L'évaluation examine l'impact du projet sur les communautés directement impliquées, ainsi que la mesure dans laquelle les résultats du projet ont été repris par d'autres acteurs.

Aly Djiga | avril 2016

Le Projet d'établissement des cultures vivrières dans les zones sahéliennes et soudano-sahéliennes du Mali a été mis en activité entre 2009 et 2013. 294 paysans ont participé au projet de transfert de connaissances. Ce transfert a consisté à faire des tests et démonstrations sur les technologies d'établissement des cultures qui sont :

  • Trempage des semences de sorgho, mil et maïs ;
  • Trempage des semences d'arachide, de niébé et de voandzou ;
  • Placement manuel de microdose d'engrais et de la semence de mil ou de sorgho ;
  • Placement mécanique de microdose d'engrais et de la semence de mil ou de sorgho.

Il est sorti des entretiens avec les anciens participants au projet qui ont participé à l'évaluation, que toutes les techniques continuent d'être utilisées à l'exception du trempage des semences d'arachide. Dans l'ensemble des villages visités, il ressort, des différents entretiens, qu'il n'y a aucun doute dans l'augmentation du rendement de 50 à 100 % des cultures vivrières suite à l'utilisation correcte des technologies de trempage des semences et du microdosage d'engrais. Un gain de temps est obtenu avec l'utilisation des semoirs mécanisés.

Cette évaluation montre également comment la diffusion des technologies d'établissement des cultures vivrières a atteint l'échelle nationale au Mali.


Télécharger (Taille (taille du fichier): 289Kb)