Agro-Sahel - Groupe de Coordination des Zones Arides

Agro-Sahel


Collection mise à jour de meilleures pratiques, Agro-Sahel, vise à présenter les meilleures approches et pratiques pour améliorer l'agriculture dans les pays sahéliens.

Jens B. Aune | octobre 2011

Agro-Sahel vise à être une source d’inspiration pour les acteurs travaillant dans le secteur du développement agricole dans le Sahel. Les techniques présentées dans la première partie d’Agro-Sahel sont scientifiquement documentées et sont déjà en cours d’adoption par les paysans.

Il est important de souligner que le choix des techniques et interventions varie selon la pluviométrie, la qualité du sol, la disponibilité et le coût des intrants, l’intégration dans le marché, l’accès au crédit et la disposition des paysans à adopter de nouvelles approches. Agro-Sahel présente une image plus large du potentiel d’amélioration de l’agriculture dans les pays sahéliens, en examinant les conditions nécessaires pour que les paysans puissent « gravir l’échelle d’intensification ».

Les pratiques présentées dans Agro-Sahel sont principalement développées pour les régions où les quantités de pluies varient entre 400 et 800 mm. Cela correspond à la zone Soudano-Sahélienne (400-600mm) et à la région Sahélo-Soudanienne (600-800mm) (Hiernaux et Houerou 2006) où l’agriculture pluviale est pratiquée. Les techniques présentées peuvent être utiles à l’adaptation au changement climatique dans ces conditions marginales, car elles représentent des méthodes d’accroissement de la productivité à faible coût.

De nombreuses opportunités existent pour améliorer l’agriculture dans le Sahel. Le choix entre les différentes techniques dépend des conditions socioéconomiques générales et de la situation des ménages. Les paysans qui n’ont pas les moyens financiers nécessaires ne peuvent en effet pas prendre de risques élevés et ne sont pas en position de faire de gros investissements. Le rôle des agences de développement est donc de faciliter leur travail, et d’identifier et dégager les goulots d’étranglement liés à l’accès aux innovations, aux intrants, aux infrastructures, aux institutions et aux incitations. Le potentiel de développement agricole dans le Sahel est énorme ; il est donc important d’identifier et de saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent.


Télécharger (Taille (taille du fichier): 1.1Mb)